Des images publicitaires de qualité ne peuvent pas s’improviser en quelques minutes. Alors, si vous n’êtes pas un spécialiste, voici quelques conseils pour ne pas commettre d’impairs.

1 – Oublier de mettre un call-to-action

Si vous passez du temps à préparer une publicité et que vous oubliez le call-to-action (ou CTA), autant dire que vous perdez votre temps. Il vous faut absolument un lien à cliquer ou un bouton sur lequel appuyer. Cela peut même être un QR code à flasher si on parle de print et non d’images publicitaires sur le web.

2 – Ne pas définir de KPI précis

Sans KPIs (ou Key Performance Indicators), impossible pour vous de mesurer le succès de votre campagne. Peu importe que l’image soit belle, vous devez pouvoir savoir qui l’a vue, et quel effet elle a produit. Et un simple « like », c’est bien peu, surtout si vous n’avez aucun benchmark pour comparer l’impact de vos images publicitaires par rapport à d’autres.

3 – Ne pas mesurer lesdits KPIs

Et pour les mesurer, il faut commencer par utiliser les bons outils. Je vous parlais plus haut de CTA, et bien n’oubliez pas vos raccourcisseurs d’url et autres outils d’analyse vous permettant de suivre les clics. Sans tableau de bord, là encore vous perdez votre temps.

4 – Ne pas préparer de page d’atterrissage

Toujours dans la même logique, vos visuels publicitaires doivent renvoyer sur une page d’atterrissage ciblée. Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, mais aussi pour s’assurer que votre prospect ne pourra pas se laisser distraire par quoi que ce soit d’autre. Si le lien qu’il clique l’oblige à se focaliser sur une chose bien précise, il risque moins de changer d’avis ou de partir en cours de route.

5 – Ne pas faire appel à un graphiste

Vous l’aurez compris, puisque les 4 étapes précédentes nécessitent déjà beaucoup de travail, il serait dommage de préparer des visuels publicitaires à la va-vite. À moins d’être vous même graphiste, il serait illusoire de croire que vous pouvez obtenir des résultats satisfaisants avec des images improvisées en quelques minutes sur Paint. Qui dit ROI dit investissement, après tout. Et si vous voulez protéger votre image de marque, il faut bien faire les choses de façon professionnelle.