Tous les marketeurs ont une histoire à raconter dans laquelle ils ont été un jour ou l’autre pénalisés par Google. Mais d’après Kissmetrics, seulement 5 % des sites web pénalisés par Google tentent de rectifier cela tous les mois afin de récupérer le rang auquel ils étaient avant.

Puisque nous dépendons tous de Google pour recevoir du trafic, il est important de rester au courant des dernières nouveautés et de faire des changements si nous sommes affectés par les décisions de leurs algorithmes. Ce n’est pas simplement du bon sens de se tenir au courant des mises à jour, cela vous donne aussi un avantage compétitif si vous pouvez remonter dans le classement plus rapidement que vos concurrents ! Heureusement, il y a de nombreux outils gratuits pour vous aider à faire le diagnostic et résoudre les problèmes éventuels. Mais comment identifier les problèmes possibles ?

Comprendre les mises à jour de Google

Petit rappel en ce qui concerne les mises à jour précédentes de Google :

  • En 2011, Panda : les sites avec un contenu de mauvaise qualité et bourrés de publicité n’ont plus vraiment la possibilité d’être bien classés par Google. Il en va de même si le design du site est de trop mauvaise qualité.
  • En 2012, Venice : elle affine les affichages du résultat en fonction du lieu où vous vous trouvez, même si votre requête reste très large.
  • Penguin, aussi en 2012 : pour contrer les sites qui correspondaient vraiment à du spam plutôt que de simples sites mal conçus. Penguin est sans doute celle dont on parle le plus dans la lutte contre le SEO dit « black hat », mais en 2012 est aussi sorti une mise à jour contre les pirates qui publient des contenus dans ils ne détiennent pas les copyrights.
  • En 2014, il y a eu une mise à jour de sécurité pour donner la priorité aux sites qui contiennent un certificat SSL de sécurité.
  • En 2015, la mise à jour « mobilegeddon » : bien connue pour donner une priorité aux sites qui ont un design responsive. Si votre site n’est pas conçu pour être visionné aussi bien sur ordinateur que sur tablette ou smartphone vous serez pénalisé par Google sur mobile.

Ces mises à jour ne sont pas des mises à jour uniques, ce sont des processus qui évoluent au fur et à mesure afin de contrer les nouvelles techniques « black hat ».

Déterminez si vous avez un problème de classement

Faire un diagnostic est la clé pour résoudre le problème. Sans savoir pourquoi vous avez été pénalisé par Google vous ne pourrez pas y remédier. Utilisez un outil indicateur de pénalités pour découvrir ce qui s’est passé sur votre site dans le passé et pour vérifier si cela vous affecte encore, comme website penalty indicator. Sem rush vous sera aussi utile. Ensuite, comment faire pour résoudre les problèmes ?

La meilleure chose à faire, c’est déjà d’éviter d’être pénalisé par Google en respectant les règles du jeu. Si vous voulez tricher, les algorithmes de Google le verront tout de suite, alors n’essayez même pas et restez dans les clous ! Mais si vous êtes victime d’une pénalité infligée par l’algorithme de Google vous aurez besoin de trouver la corrélation entre la dernière action de Google et le déclassement de votre site. N’oubliez pas que le positionnement de votre site web et la baisse de votre trafic peuvent être causés par des problèmes généraux qui n’ont peut-être rien à voir avec un changement d’algorithme, mais si vous vous rendez compte que vous avez été pénalisés par un changement spécifique récoltez toutes les informations que vous pourrez trouver au sujet de cette mise à jour. Si vous voulez être bien préparés, il est conseillé de faire constamment des audits SEO.

Vous pourriez aussi commencer par faire les choses suivantes :

  • enlevez les liens qui correspondent à des spams et qui ne sont pas naturels
  • vérifiez que vos ancres textuelles sont diversifiées
  • débarrassez-vous de tout le contenu dupliqué
  • écrivez du continu de qualité et non bourré de mots-clés

Gardez toujours en tête l’expérience utilisateur, qui doit être la meilleure possible. Au final, la meilleure stratégie pour éviter les pénalités est de comprendre que le SEO concerne aussi bien vos contenus actuels et futurs que passés. N’hésitez pas à les mettre à jour quand c’est nécessaire, et surtout gardez toujours un œil sur votre classement et son évolution.

Grégory Chartier
Publié par Grégory Chartier

Expert Prestashop